Le site évolue, et change d’adresse !

Désormais, si vous souhaitez-suivre l’actualité de l’ESO Volley-ball, il faudra vous rendre à cette adresse :

http://www.eso-volley.fr

Plein de nouveautés vous attendent !

Vous allez être redirigés dans quelques secondes sur le nouveau site. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez toujours cliquez sur le lien ci-dessus.

Comments Aucun commentaire »

Beaucoup de retard sur les derniers résultats de l’ESO en cette fin de saison. Séance de rattrapage…

11ème journée retour : ASPO 1 – ESO 1

Défaits à l’aller (1-3), l’ESO n’a pas manqué de prendre sa revanche à l’issue d’un match extrêmement serré : 3-2, 23-25, 25-23, 25-23, 11-25, 15-12. Un résultat qui aurait pu être préjudiciable à l’ASPO… Toutefois, dans le même temps, Chambray 1 s’inclinait 3-1 contre Bléré, et se retrouvait ainsi condamné à la relégation.

11ème journée retour : Cie Pfizer – ESO 2

A l’aller, l’ESO s’était inclinée en 3 sets et espérait donc faire mieux au retour. Mais cette fois, l’ESO n’aura pas réussi à exister dans ce match, et s’incline à nouveau en 3 sets, plus sèchement : 20-25, 14-25, 17-25.

11ème journée retour : ESO 4 – Villeperdue

En pleine dérive depuis le début du championnat, l’ESO 4 aura attendu son dernier match pour relever la tête. Cela n’aura toutefois pas suffi, mais les joueurs semblaient cette fois satisfaits de leur prestations. Défaite en 4 sets (15-25, 25-15, 23-25, 16-25).

10ème journée retour (report) : ESO 1 – USEAB 1

Pour son dernier match de la saison, l’ESO 1 se présentait au grand complet (même Jean-Paul, qui n’a pu être présent sur le terrain, était là pour le pot d’après-match). Cela n’aura hélas pas suffi face à une équipe d’Avoines en forme. L’ESO 1 s’incline en 3 manches, même si elle aurait pu espérer mieux dans la dernière manche (17-25, 17-25, 23-25). Une défaite sans conséquence, l’ESO 1 était assurée de finir 8ème de poule A.

8ème journée retour (report) : Ripault 2 – ESO 2

Après avoir accroché le Ripault à l’aller (2-3), l’ESO espérait bien profiter de la baisse de forme de son adversaire pour prendre sa revanche. Malheureusement, l’équipe se présentait diminuée pour cette dernière rencontre de la saison sans aucun enjeu, faisant appel à un joueur de l’équipe 4 pour compléter son effectif (l’ESO 3 disputant aussi une rencontre au même moment). Après avoir opposé une bonne résistance dans le premier set, dans une configuration pourtant atypique (25-22), l’ESO cédait dans les 3 sets suivants, même si elle aurait pu espérer mieux dans le 3ème set où l’équipe menait 21-18 (18-25, 22-25, 18-25). Une défaite sans conséquence, puisque l’équipe était déjà assurée de finir 7ème.

10ème journée retour (report) : Esvres 3 – ESO 3

Match très serré face au leader Esvres 3 qui n’avait concédé qu’une seule défaite sur toute la saison, mais hélas, l’ESO n’aura pas réussi à faire pencher la balance du bon côté, même s’il s’en sera fallu d’un rien : 26-24, 12-25, 22-25, 25-18, 14-16. L’après-match fut mémorable, avec un barbecue extraordinaire ! L’ESO termine à une excellente 3ème place.

Comments Aucun commentaire »

Cette saison, les points d’interrogation restent nombreux à une journée de la fin. Si la plupart des équipes sont déjà fixées sur leur avenir, toutes les montées/descentes ne sont pas encore jouées, et la dernière journée de championnat s’annonce donc cruciale pour certains. Petit tour d’horizon.

  • Poule A (titre : ? – relégation : Gazélec / ?) :
    • Le Ripault conservera-t-il son trône ? Après plusieurs années de règne sur la poule A, le Ripault n’est pas encore assuré de se succéder à lui-même pour la énième année consécutive. Il y a en effet 4 prétendants au titre : outre le Ripault, Azay, Esvres et l’USEAB peuvent théoriquement espérer finir premier. Néanmoins, le Ripault, 2ème avec 1 ou 2 matchs de moins que ses concurrents, est le mieux placé. Quant à l’USEAB, il faudrait quand même un miracle pour que cette équipe soit championne cette saison. Ces 4 équipes formeront en tout cas le quarté de tête de la poule A.
    • La situation est claire pour l’US Renaudine, qui devrait hériter de la 5ème place, et pour Joué, surprenant promu qui, quoi qu’il arrive, terminera 6ème.
    • Ensuite, Bléré et l’ESO se disputeront les places 7 et 8.
    • Derrière, l’ASPO 1 et Chambray 1 sont à la lutte pour le maintien, et la bataille est très serrée (seulement 2 points de mieux pour l’ASPO). La dernière journée sera déterminante, puisque l’ASPO reçoit l’ESO, et Chambray reçoit Bléré. Les deux équipes s’étaient imposées 3-1 à l’aller. L’ASPO est idéalement placé puisqu’une victoire lui assure le maintien, quel que soit le résultat de Chambray, mais rien n’est acquis… Malheur à l’équipe qui perdra, dans tous les cas !
    • Enfin, Gazélec, est d’ores et déjà relégué et assuré de la dernière place.
  • Poule B (montée : Luynes 1 / ? – relégation : ASPO 2 / PL Paul Bert) :
    • Une saison exemplaire pour Luynes, qui est déjà assurée non seulement de la montée en poule A, mais également de la première place de la poule.
    • Qui l’accompagnera ? Grande question. Quatre équipes peuvent y prétendre : Monts 1, Ripault 2 et – pour le moins surprenant – deux des trois promus : Sainte Maure 1 et Esvres 2 ! Bien qu’englué en milieu de tableau à cause de plusieurs reports, Monts 1 est théoriquement le mieux placé, juste devant le Ripault, mais qui connaît une fin de saison difficile. Fin de saison compliquée également pour Sainte Maure, qui possédait encore de sérieuses chances il y a 15 jours, mais qui voit ses espoirs s’envoler avec les revers subis à Esvres la semaine passée (2-3) mais surtout face à l’ESO (0-3) où l’équipe n’a pris qu’un seul point. Du coup, Esvres 2 pourrait bien créer la surprise, et les matchs de la dernière journée entre les 4 prétendants à la montée (Esvres – Ripault et Monts – Sainte Maure) pourraient bien être décisifs !
    • Selon toute vraisemblance, Pfizer devrait terminer à la 6ème place, tandis que l’ESO 2, qui aura réalisé une saison honorable sans être transcendante, devrait hériter d’une bonne 7ème place.
    • Chambray et Amboise, qui auront longtemps été concernés par la relégation, restent en poule B, et se disputeront les places 8 et 9.
    • La relégation est inévitable pour l’ASPO 2 et Paul Bert, qui termineront respectivement, quoi qu’il arrive, 10ème et 11ème de poule B.
  • Poule C (montée : ES Nouzilly / ? – relégation : ?/?)
    • Ce fut long, mais c’est fait ! 1er ou 2ème, ce n’est pas encore arrêté, mais Nouzilly prend forcément l’une des deux places montantes.
    • Reste à savoir qui de Joué 2 ou d’Azay prendra la deuxième. Léger avantage à Joué avec 2 points d’avance, mais qui n’est absolument pas significatif. Le match de la dernière journée opposera les deux prétendants, et tiendra donc lieu de petite finale !
    • L’ASTUT devrait terminer 4ème ou 5ème, devant vraisemblablement Bléré 2 et l’USEAB 2. l’US Renaudine 2 et Chambray 3 devraient se partager les places 7 et 8 même si la 6ème place leur est encore possible.
    • Derrière, une autre finale à trois se joue : celle pour le maintien ! Trois équipes pour deux places, Luynes 2 (qui a déjà terminé tous ses matchs et n’a donc plus son destin en main), Ripault 3 et Montlouis 1. Ces deux dernières se livreront un duel à distance pour le moins compliqué, Montlouis étant opposé à Chambray 3 et le Ripault, au leader Nouzilly. Luynes misera sur une défaite 3-0 des deux équipes pour espérer se maintenir…
  • Poule D (montée : Esvres 3 / ? – relégation : ASTUT 2 / ?) :
    • En ayant survolé la poule D, Esvres 3 obtient logiquement son billet pour la poule C, même si la première place n’est pas totalement acquise,
    • Derrière, Amboise 2 devrait terminer à la seconde place, d’autant que les adversaires restants sont à sa portée (Monts 3, ASTUT 2 et CSST). Néanmoins, en réalisant une phase retour époustouflante, l’ESO 3 reste la seule équipe à pouvoir priver Amboise 2 de la montée. Il faudra néanmoins en passer par un sacré exploit : mettre à bas Esvres 3, invaincu cette saison !
    • Sainte Maure devrait finir 4ème, mais peut aussi ravir la 3ème place à l’ESO 3 en cas de défaite 3-0 de cette dernière.
    • Monts 3 héritera, quoi qu’il arrive, de la 5ème place,
    • ASPO 3, Montlouis 2 et Monts 3, maintenus, se disputeront les places 6, 7 et 8,
    • Chambray 4 et CSST se livrent à distance une lutte acharnée pour le maintien. L’avantage ira à Chambray, qui affrontera ASTUT 2 pour son dernier match : une victoire leur assurera le maintien. De son côté, CSST devrait prendre le meilleur sur Sainte Maure et Amboise 2 pour espérer se maintenir : une mission presque impossible…
    • ASTUT 2, avec une seule victoire, redescend inévitablement en poule E, et finira dernier de la poule D.
  • Poule E (montée : RS Saint-Cyr / ? – dernier : ESO 4)
    • Invaincu, c’est sans surprise que Saint-Cyr, qui terminera 1er, accède à la poule D, où l’équipe devrait encore faire figure d’épouvantail.
    • La BA 705 se posait comme le compagnon de montée inévitable de Saint-Cyr, mais c’était sans compter sur l’US Renaudine 3, qui n’est qu’à 4 longueurs de la BA. Autant dire que le match reporté de la 8ème journée entre les 2 prétendants à la montée s’annonce explosif ! A l’aller, la BA s’était imposée à l’extérieur, en 5 sets.
    • Derrière, Joué 3 devrait terminer 4ème, devant Bléré 3, et l’étonnante équipe de Chambray 5, qui jusqu’aux saisons précédentes, fermait la marche de la poule E. Bouygues devrait hériter de la 7ème place.
    • Villeperdue et Luynes 3 batailleront pour éviter l’avant-dernière place ; l’avantage ira naturellement au premier, opposé à l’ESO 4, puisque Luynes se déplacera à Saint-Cyr…
    • Enfin, l’ESO 4, auteur malheureux d’une mauvaise saison, en n’ayant pour l’instant gagné en tout et pour tout que 2 sets, terminera bon dernier de cette poule E, et tâchera de repartir sur de meilleures bases la saison prochaine.

Comments Aucun commentaire »

Cette 10ème journée fut plutôt plate pour l’ESO. Jugez plutôt : l’équipe 1 a reçu une demande de report de l’USEAB 1 et n’a donc pas joué, l’équipe 2 était exempte et n’a donc pas joué non plus, et l’équipe 3, en nombre insuffisant, a demandé le report contre Esvres 3, et n’a donc pas joué elle aussi.

Restait l’ESO 4, en déplacement difficile à la BA 705. Il n’y aura pas eu de suspense dans cette rencontre où l’équipe 4 a subi les foudres de l’adversaire, et s’incline à nouveau par 0-3 (07-25, 14-25, 09-25).

Dernière journée de championnat début juin (hors reports évidemment) : l’ESO 1, déjà assurée du maintien, se déplacera sur le terrain de l’ASPO 1. L’ESO 2, également assurée du maintien, se déplacera elle aussi, à Pfizer, pour tenter d’améliorer son classement. L’ESO 3 sera exempte, et l’ESO 4, qui ne peut plus éviter la dernière place, recevra Villeperdue pour un match sans grand enjeu…

Comments Aucun commentaire »

L’équipe 1 se déplaçait au Ripault, leader virtuel de la poule, en effectif réduit (6). Et l’ESO aura donné du fil à retordre à son adversaire. Après avoir concédé la première manche 18-25, l’ESO a dominé la seconde de la tête et des épaules, en s’imposant 25-12. Le Ripault reprend ses droits en remportant le 3ème set 25-19, mais il ne s’en sera fallu que de 2 points pour que l’équipe 1 ne pousse les locaux au tie-break (24-26).

Une défaite honorable face à une équipe mieux placée, et à la clé, l’assurance de rester en poule A. En effet, après la défaite de l’USC 1 face à Azay le Rideau (1-3), l’ESO 1 est assurée de terminer avec au moins 59 points, soit devant Chambray (57 points au mieux) et Gazélec (37 points au mieux). Mieux, la 8ème place est largement envisageable, puisqu’elle n’échapperait à l’ESO 1 qu’en cas de défaites 3-0 sur les 2 derniers matchs (contre Avoines et ASPO), combinées à des victoires 3-0 de l’ASPO sur Gazélec et l’ESO.

Toutes les équipes de l’ESO ont donc rempli leurs objectifs pour la saison 2010-2011 !

Comments Aucun commentaire »

La rencontre s’annonçait compliquée pour l’ESO 2. Diminuée par des blessés (7 joueurs, soit le minimum pour une équipe jouant avec un libéro), elle recevait une vieille connaissance, Sainte Maure, que l’on sait être un adversaire de taille (5 confrontations sur les 3 dernières saisons, 1 seule victoire pour l’ESO 2, et cette année, à l’aller, Sainte Maure avait infligé un cinglant 3-0 [25-15, 25-22, 25-16]). Pour couronner le tout, Sainte Maure, actuellement 2ème au classement, vainqueur 3-0 du Ripault, pouvait espérer jouer la montée en poule A… à condition d’engranger assez de points, et de battre à nouveau l’ESO 2 sur ce match retour.

C’est pourtant l’équipe de l’ESO qui rentrait le mieux dans le match (6-2). Sainte Maure réagissait bientôt, et remontait peu à peu (7-5, 10-9). S’engageait alors un coude à coude sur quelques points (13-14, 15-15). Mais finalement, les locaux prenaient également leur match, et décrochaient littéralement leurs adversaires du jour (19-15) pour l’emporter 25-18.

A partir de là, il n’y avait plus qu’une seule équipe sur le terrain ; la résistance qu’on connaissait, qu’on attendait de Sainte Maure n’arrivait pas, et l’ESO en profitait, livrant une de ses meilleures prestations. L’écart se creusait doucement (6-3, 10-6, 16-10), puis plus sérieusement sur la fin du deuxième set (20-12). Le temps mort pris par Sainte Maure n’y changeait rien : l’ESO se révélait impérial dans tous les secteurs de jeu, empêchant Sainte Maure de construire convenablement. Et surtout, ces services qui avaient fait si mal à l’ESO à l’aller étaient cette fois parfaitement tenus, permettant aux passeurs de bien distribuer le jeu, disloquant le bloc adverse. Le secteur bloc-def oésien était également bien en place, muselant les attaquants de Sainte Maure. C’est ainsi que l’ESO 2 remportait la seconde manche 25-13.

Sainte Maure continuait de couler dans le 3ème set, tandis que l’ESO maintenait son niveau de jeu. Les visiteurs n’y étaient plus, se montrant soit trop hésitants, soit, au contraire, forçant à l’abus leurs attaques ou leurs services. L’ESO 2 signait un 6-0 d’entrée de manche, et accentuait encore l’écart (14-4). Un court moment de flottement permettait à Sainte Maure de maintenir la distance (16-6, 18-8), mais cela ne durait pas. Cette fois, Sainte Maure renonçait même à prendre un temps mort, et l’ESO enfonçait le clou sur les derniers points (20-8) pour conclure sur un sévère 25-10.

On ne peut pourtant pas dire que Sainte Maure n’a pas joué ; seulement l’ESO a réussi à contenir son adversaire, en étant très présent au bloc, en défense et au soutien, et efficace en attaque. Les joueurs ont indéniablement livré un match de qualité, et le score final – le plus large de toute la saison – semblait presque irréel, vu la valeur habituelle de Sainte Maure.

Qui plus est, cette victoire, combinée aux revers de l’ASPO 2 (0-3 contre Luynes) et de l’USC 2 (défait 1-3 contre Monts 1), assure l’ESO 2 de terminer au moins à la 8ème place. Prochain match, le 8 juin prochain contre Pfizer).

Ce brillant

Comments Aucun commentaire »

L’équipe 3 était sur un petit nuage après 6 victoires consécutives, notamment contre Monts 3 et Amboise 2. Elle recevait néanmoins en effectif réduit une équipe de Monts 2 également diminuée (5 joueurs) mais surtout en quête de points pour assurer son maintien.

Le premier set est acharné, les deux équipes sont au coude à coude, et c’est à l’arrachée que l’ESO 3 l’emporte 26-24.

Deuxième set tout aussi serré ; l’ESO 3 ne parvient pas à tirer avantage de sa supériorité numérique, et joue terriblement crispée, permettant aux joueurs de Monts de délier leur jeu. Les visiteurs évoluent sans complexe, tentent crânement leur chance, et cela paie : ils prennent progressivement l’emprise sur le set (6-9, 10-16). L’ESO a un sursaut d’orgueil qui lui permet de revenir presque à égalité (17-18), mais ses efforts resteront vains : Monts recrée l’écart (19-22) et le conservera précieusement jusqu’à la fin (22-25).

La troisième manche voit l’ESO se libérer enfin, et le résultat sur le terrain ne se fait pas attendre (8-4, 10-7). Monts ne se laisse pas distancer, mais ne parvient pas à refaire son retard (17-14, 21-17). Et pourtant, même s’ils mènent au score, les joueurs Oésiens sont tendus, sous pression. Monts en profite pour revenir à la marque (21-21), et il faut à l’ESO 3 un solide mental pour ne pas perdre pied et reprendre froidement les commandes du set (25-22).

Dans le 4ème set, la crispation est toujours là. Ironie du jeu, alors que les Montois, sans poste 6, devraient être gênés par les balles en fond de terrain, c’est eux, au contraire, qui font leurs points en usant et abusant de cette tactique ! Rapidement, comme dans le 2ème set, Monts se détache (2-6, 4-10, 10-16). Comme dans le 2ème set, l’ESO réussit à se reprendre, et à remonter (18-21, 21-22), mais ce faisant, manque d’énergie pour finir le set. Monts égalise à 2-2 (21-25) et pousse l’ESO au tie-break.

Et quel tie-break ! L’ESO aura fait passer ses quelques spectateurs par toutes les émotions possibles dans cette ultime manche ! Les locaux débutent de la meilleure des manières, en prenant une bonne avance (4-0), qu’ils semblent devoir conserver (6-2). Mais l’équipe va rapidement déchanter, puisque sur le service adverse, l’ESO voit son adversaire remonter inexorablement pour égaliser (6-6) puis prendre l’avantage. Le temps mort pris au changement de côté (6-8) n’y change strictement rien. L’ESO subit le service, n’arrive pas à relancer la machine, force ses gestes ou au contraire rend des balles trop faciles… et fait les affaires de Monts qui s’envole littéralement (6-10, 6-13). Et quand enfin les Oésiens récupèrent le service, ils le reperdent immédiatement derrière, et Monts s’offre ainsi 7 balles de matchs (7-14). Côté oésien, les visages sont fermés, résignés, dépités… Du côté de Monts en revanche, on n’en demandait pas tant. Oui mais voilà, il faut marquer ce dernier petit point pour clore le match. La première balle de match est sauvée et l’ESO reprend le service. Deuxième balle de match : sauvée. Troisième : sauvée. Quatrième, cinquième, sixième : sauvées ! L’ESO revient doucement au score, point par point, et l’espoir renaît davantage à chaque fois. 13-14 : tout n’est pas perdu ! Et la chance s’en mêle sur la sixième balle de match, où un joueur de Monts reprend le service oésien qui fuyait pourtant le terrain. 14-14 ! Egalité ? Pas franchement : une telle remontée a forcément des séquelles sur le mental, d’un côté comme de l’autre. Et aussi incroyable que cela soit, l’ESO s’offre à son tour une balle de match à 15-14. Mais Monts n’est pas complètement battu, et égalise à 15-15. Ce ne sera cependant qu’un sursis : plus forts physiquement puisqu’ils ont pu tourner sur les 5 sets, plus forts mentalement après leur impossible remontée, les Oésiens ne se laisseront plus surprendre : leur deuxième balle de match à 16-15 sera la bonne, et lorsque le coup de sifflet final retentit, c’est surtout un “Ouf” de soulagement qui transpire dans les cris de joie de l’ESO.

Victoire difficile, certes, mais victoire quand même pour l’ESO 3, qui pointe toujours à la 2ème place du classement. Reste un ultime match, contre le leader Esvres 3, qui se déroulera le 23 juin (en raison d’un report). La montée est-elle jouable pour l’ESO 3 ? Ca semble très compliqué, compte tenu du match restant, puisque Amboise, à seulement 4 points derrière, compte également 3 matchs de moins. Mais les Oésiens peuvent toujours espérer une jolie 3ème place !

Comments Aucun commentaire »

Opposés à Joué 3 en cette 8ème journée retour, l’ESO 4 n’aura pu, une nouvelle fois, que constater les dégâts. C’est une nouvelle défaite très lourde que subit l’équipe 4 (12-25, 06-25, 10-25). Prochain match à la BA 705, qui s’annonce à nouveau bien compliqué…

Comments Aucun commentaire »

Article proposé par Magalie.

A deux matchs de la fin, l’ESO 3 se déplaçait à Chambray pour son match retour. Tout avait mal débuté, avant même que l’échauffement ne commence. Des absents ? Un blessé ? Non, pire encore ! Nous avions oublié notre EPO, notre adrénaline : nos Carambars !!! Premier match de l’année sans ces fameuses barres sucrées qu’engloutissent Arnaud et JP (pour ne pas balancer) et les petites blagues font toujours autant sourire nos grands enfants, Annabelle et Isabelle ! Perso, mon préféré est l’original, le caramel ! Et ils allaient bien nous manquer…

Au match aller, Chambray nous avait menés 2 à 0, et malgré notre égalisation à 2-2, nous avions cédé dans le tie-break (16-18). Néanmoins, vu le classement actuel de Chambray en bas de tableau, nous étions plutôt confiants.

Le 1er set est bâclé en 10 minutes : 25-13 en notre faveur, grâce notamment à notre JP en grande forme offensive en poste 4.

Le 2ème set est plus disputé, pas de faute de notre côté, on prend de l’avance, mais les attaques du grand central de Chambray nous font mal. On finit tout de même par l’emporter 25-18.

Le 3ème set, plus de jeu. Les premiers signes du syndrome de manque de Carambar se font déjà ressentir. On n’arrive plus à faire de bonnes réceps, elles sont dans le fil ou à 4 mètres, on ne construit plus. Alors que nous menons 11-4, et malgré 2 temps morts pour nous rebooster, on laisse le set nous échapper, 21-25.

Au 4ème set, les Chambraysiens ont repris confiance, on se fait distancer, mais de notre côté, Seb est remonté à bloc et compte bien en finir avec ce match pour profiter des douches avant la coupure d’eau. Flo reprend le service au score de 4-11. Le set est disputé, de belles attaques en 4, au centre, et des contres gagnants de notre côté, et de nombreuses fautes de fil et de communication du leur, nous permettent finalement de gagner à l’arrachée le set et le match 25-23.

Comments Aucun commentaire »

Avec 3 blessés et plusieurs joueurs indisponibles, l’ESO 2 ne pouvait pas se présenter en effectif suffisant face au Ripault, et a donc demandé le report. La nouvelle date n’est pas encore arrêtée.

Comments Aucun commentaire »